Tessons Exquis 2017

Julie Decubber / Ulrike Weiss

Le projet originel Tessons Exquis a été initié en 2017, monté en complicité avec la céramiste Ulrike Weiss autour d’un thème : la revalorisation des rebuts céramiques par leur transformation en bijoux précieux.

Pour ce projet, j’ai travaillé avec des tessons de porcelaine provenant de pièces imparfaites, mais très belles dans leur détail, qu’Ulrike sauvegardait depuis plusieurs années. Ce qui avait été mis de côté par Ulrike, puisque fendu, ébréché,… devenait un trésor à révéler.

J’ai alors réalisé une collection de bijoux qui a donné lieu à l’exposition Tessons Exquis, présentée lors du Parcours Bijoux en octobre 2017 à Paris, dans l’atelier d’Ulrike.

Julie Decubber

Julie Decubber

Après avoir voyagé et découvert en autodidacte la bijouterie en Amérique latine, au Maroc et en Suisse, Julie Decubber a entrepris un apprentissage auprès du bijoutier Gilles Jonemann. Elle se consacre actuellement à la sacralisation d’une matière non précieuse, l’assiette en faïence fine, qu’elle transforme en objet précieux. Elle en retire des bijoux et des objets curieux, à chaque fois des pièces uniques fabriquées artisanalement. Pour ce faire, elle glane des exemplaires, en toutes circonstances, choisis au gré de son inspiration du moment.

Ce qui surprend le plus dans le travail de Julie Decubber, c’est à la fois la précision redoutable de ses réalisations (découpe et assemblage d’une matière fragile) et l’ingéniosité artistique de ses compositions. Chaque bijou est une nouvelle expérience visuelle qui accentue la force d’un simple motif suranné ou détourne le message initial d’une scène de genre pour créer un moment simplement touchant.

Catalogue Exposition Assiettes Parlantes
Keramis, 2018

Ulrike Weiss

Ulrike Weiss naît et grandit à Berlin.
Elle s’installe à Paris en 1982 où elle suit une formation de céramiste à l’Ecole Duperré.
En 1991, elle ouvre son atelier dans le quartier de Bastille. Sa technique est le moulage, son matériau la porcelaine, ses objets sont fonctionnels, d’une grande finesse et d’inspiration nordique. Ulrike consacre beaucoup de temps à développer les coloris et aspects de ses émaux.

Sa gamme est basée sur le blanc (de la porcelaine) et le noir (indispensable), pour rythmer ses camaïeux de vert, céladon, gris et taupe qui sont relevés par sa couleur fétiche, le rouge corail !

Depuis quelques années, Ulrike explore aussi la porcelaine colorée dans la masse dans laquelle elle taille les décors en surface. Ce geste manuel confère aux motifs un caractère très vivant et toujours unique.

Ulrike Weiss